Acasă Personațități Profesorul Narcis-Stelian Zărnescu, scriitor, critic și istoric literar, secretar științific al Secției...

Profesorul Narcis-Stelian Zărnescu, scriitor, critic și istoric literar, secretar științific al Secției X – Filozofie, Teologie și Psihologie al Academiei Oamenilor de Știință, membru al Staff al Jurnalului Bucureștiului, distins cu „l’Ordre des Palmes académiques” al Republicii Franceze

Stimați Colegi,

Va informăm că Domnul profesor Narcis-Stelian Zărnescu (critic şi istoric literar, traducător), membru al Uniunii Scriitorilor din România (USR),  membru al Uniunii Ziariștilor profesioniști din România (UZPR), membru corespondent  al Academiei Oamenilor de Știință din România (secretar științific al Secției de Filozofie, Teologie și Psihologie) a primit onoranta distincţie l’Ordre des Palmes académiques (Ordinul Palmelor Academice în grad de Cavaler-un ordin de stat instituit în 1808 care răsplătește meritele depuse de unele personalități în educație, acordat de președintele Franței) ca semn de recunoaştere a activității sale de universitar și cercetător al fenomenului cultural francofon şi european. Acest ordin onorific de stat acordat de către președintele Republicii Franceze răsplătește meritele depuse de unele personalități în educație. Creat de către Napoléon Bonaparte în 1808, cu denumirea de Ofițer al Academiei (pentru a răsplăti activitățiile universitare, academice, etc.), el va fi reinstituit pe 4 octombrie 1955, de către Edgar Faure (1908-1988, președintele Consiliului de Miniștri francez între 23 februarie 1955-24 ianuarie 1956), cu denumirea, mai sus, menționată,  Ordinul Palmelor Academice.

„Votre excellence, Madame l’Ambassadrice
Mesdames et Messieurs  
Bonjour.

Je voudrais tout d’abord exprimer ma profonde reconnaissance envers l’éternelle France qui m’a fait le grand honneur de me nommer, par le biais de ses représentants, dans l’ordre des Palmes Académiques au grade de chevalier.

Mi-octobre, cette année-ci (n.r. 2020) la Légion étrangère célébrait les 100 ans de sa devise Honneur & Fidélité. Forte de près de 9.000 hommes, la Légion représente 11% de la Force opérationnelle terrestre (FOT). Mais n’oublions pas non plus la Légion plus discrète et pacifique des professeurs de français, plus de 6.000 à ce moment-ci, engagée dans les champs de bataille pour la beauté de la langue française, pour la culture et la francophonie. Moi, je ne suis qu’un de soldats qui appartiennent à cette Légion franco-roumaine, une Légion presque anonyme, au nom de laquelle j’aimerais recevoir les Palmes Académiques et au nom de laquelle je vous remercie.

L’Ordre des Palmes Académiques est le seul ordre impérial encore décerné. C’est pour cela que je voudrais paraphraser, d’une manière révérencieuse, les paroles historiques de Napoléon, prononcées à l’occasion de la Bataille des Pyramides [le 3 thermidor an VI ou le 21 juillet 1798)]: „songez que, du haut de ces, Palmes Académiques trois siècles d’histoire vous contemplent”.

J’aimerais aussi souligner, si vous me le permettez, le fait que cette distinction vient couronner mon profond et sincère engagement en faveur de la francophonie universitaire depuis de nombreuses années. Pour moi, la remise de cette distinction constitue vraiment un petit évènement historique et culturel, bien marquant cependant, dont nous sommes, tous ici présents, les créateurs. Je tiens à saisir cette occasion pour rendre hommage à Son Excellence, Madame l’Ambassadrice, Laurence Auer dont la mission en Roumanie confirme la volonté de continuer et d’entretenir les relations anciennes et profondes qui existent entre la France et la Roumanie dans le champ des sciences humaines et sociales. Mission qui s’avèrera être une mission historique, j’en suis sûr, sous le signe de l’excellence.

Enfin, pour conclure, permettez-moi de rêver encore un peu au pied d’une inscription célèbre: „Aux grands hommes la Patrie reconnaissante”. Eh bien, grâce à cette cérémonie, à la remise de cette distinction, à la présence extraordinaire de Son Excellence, Madame l’Ambassadrice de France, Laurence Auer, je pense être devenu pour quelque secondes un citoyen de la France, un petit grand homme dont la Patrie est reconnaissante. Ces moments uniques pourraient faire partie des Heures étoilées de l’humanité [Sternstunden der Menschheit], racontées par Stefan Zweig, moments „d’une grande concentration dramatique, porteurs de destin, où une décision capitale se condense en un seul jour, une seule heure et souvent une seule minute”. C’est une autre raison pour laquelle je vous suis profondément reconnaissant. Merci donc à vous tous. Tout est juste et parfait”

Narcis-Stelian Zărnescu

Articol asociat

„Legio Patria Nostra”. Dosarul criminal Francesco Benitez (Paco). Crime pasionale sau pasiuni criminale?! (Corespondență din Guyana franceză – prof. dr. Thomas CSINTA, atașat de presă al Poliției Capitalei și al OADO – Națiunile Unite)

Nota redacției

29 COMENTARII